Les pièges à éviter en dropshipping

Vous vous lancez en dropshipping ? Très bien alors prenez le temps de lire ceci avant. 

Le dropshipping est un concept génial qui peut faire gagner beaucoup d’argent mais il comporte forcément son lot d’inconvénients. 

Dans cet article nous allons donc voir les pièges à éviter afin de pouvoir se construire un business e-commerce prospère dans les meilleures conditions. 

Les pièges en dropshipping
Les pièges en dropshipping

Frais de douanes, (UE & hors-UE):

Tout d’abord il faut savoir que si vous travaillez avec un fournisseur européen vous n’aurez dans tous les cas aucun frais de douanes à payer. En plus du délai bien plus rapide que le fournisseur chinois, c’est une option qui mérite réflexion. 

Si vous travaillez avec un fournisseur hors Union Européenne, vous devrez vous acquitter de frais de douanes. Ces derniers sont applicables uniquement si la commande excède 150€ de valeur. Dans ce cas vous devrez payer un certain pourcentage de la valeur de ton produit, qui est définis dans des tableaux présents sur le site de la douane (mettre lien).

De manière générale, si vous passez au hasard par AliExpress, vos colis ne seront que très peu contrôlés car les fournisseurs inscrivent souvent sur les petits colis la mention « cadeau » ou un prix inférieur à la valeur réelle du colis. 

Cependant faîtes attention, la douane est une sacrée organisation et s’ils ont décidés de bloquer vos colis ils ne lâcheront pas de si tôt ! Essayez donc de faire le maximum pour que leur travail se passe le mieux possible, gardez bien vos factures, afin de pouvoir prouver l’achat des produits et l’acquittement de la TVA par exemple.

Contrefaçons :

Il existe plusieurs type de contrefaçon, la montre Rolex « authentique » à 20€, le faux MacBook au prix du vrai pour ne citer que ça. Donc de manière générale, ne vendez pas de marques, qu’elle soit vraie ou pas !

Les vraies marques et objets dérivés de films/séries/dessins animés/BD requièrent des droits de marque. C’est à dire acheter une licence d’exploitation attestant que vous avez le droit de vendre ces produits moyennant une rétribution sur chaque vente d’un produit de la marque en question. Ce qui est contraignant, car vous devez vous assurer d’avoir le droit de vendre une marque de produits, puis d’être sûr d’acheter la vraie marque en question. 

Les marques dites « blanches » (la plupart de celles que l’on trouve sur AliExpress) sont des marques non connues, simplement là pour nommer le produit ou augmenter sa valeur perçue. Ces produits peuvent être vendus librement. Pensez tout de même à demander à votre fournisseur s’il y a des droits de marque à payer ou non. Vous pouvez aussi vérifier sur internet si la marque en question a son propre site internet (si oui la marque est très certainement protégée).

Diversifier ses risques :

Sans doute l’un des pièges les plus important. Essayez tant que possible d’avoir plusieurs fournisseurs ! Plus vous en avez moins vous serez sensible à la pression d’un de vos fournisseurs.

En effet si vous n’avez qu’un fournisseur et qu’il décide d’augmenter ses prix, d’augmenter ses délais de livraison ou d’arrêter de fournir certains des produits que vendez, votre boutique est prête à couler.

Ne soyez pas dépendant, diversifiez vos fournisseurs le plus possible sur les produits que vous proposez. Vous pouvez même aller jusqu’à avoir plusieurs fournisseurs pour un produit (votre produit winner par exemple) Car si demain un fournisseur décide de changer les règles du jeu, vous pouvez cesser de travailler avec lui et continuer à vendre votre produit winner.

Le choix du statut

De manière générale en France, lorsque l’on démarre une activité entrepreneuriale et d’autant plus sur internet on pense tout de suite au statut de microentreprise dit autoentrepreneur. Il est vrai que ce statut comporte bon nombre d’avantages dans le cadre de la prestation de services mais ce n’est pas forcément le plus intéressant pour une activité de e-commerce.

Dans ce cas l’entreprise individuelle se prête bien mieux à l’activité. Je vous invite à lire l’article entièrement dédié à cette question. (Lien vers « Quelle statut choisir ? »)

Choix d’une niche trop générale :

Là aussi il s’agit d’un point fondamental, développé plus en profondeur dans l’article « Comment choisir sa niche ? ».

De manière générale, quand vous lancez votre boutique e-commerce, si vos produits sont déjà en best-sellers de marketplace c’est qu’il est trop tard.

Pour attirer des clients et que votre boutique fonctionne, ne vous égarez pas dans du généraliste. Des acteurs beaucoup plus gros le font sans doute mieux que vous. Proposez des produits très très spécifiques, extrêmement ciblés visant une niche très précise !

Cela ne peut être que bénéfique pour vous : ciblage plus facile, moins de concurrence, politique de prix plus haute car moins d’offre enfin que du bonheur quoi !  

De plus vos produits doivent entrer dans une niche de passionnés, l’achat est plus facile quand on est amoureux de ce que l’on achète.

Copier mot pour mot la concurrence :

Bien-sûr qu’observer la concurrence c’est normal, bien-sûr que s’inspirer de leur travail peut faire partie du jeu ! Mais copier mot pour mot les textes, les produits, les fiches produits…. ne fait pas partie du jeu !

Le pire c’est que vous vous sentirez productif et bien plus malin que le commun des mortels, alors que cela ne rend service à personne !

En plus ce n’est pas parce que tel niche ou produit marche chez un concurrent que cela fonctionnera pour vous. Vous ne voyez que la partie émergée du travail de votre concurrent.

Votre valeur ajoutée réside dans la différenciation justement, il faut se différencier des concurrents le plus possible. Et si le concurrent a de supers produits ce n’est pas la peine de reprendre exactement les mêmes !

 

 

Voilà les quelques pièges dont vous devez vous méfier en dropshipping pour éviter de couler votre boutique e-commerce ou d’avoir des ennuies avec la justice. Prendre en compte chacun des points vous permettra d’atteindre le succès plus rapidement.

 

 

Les 6 conseils pour choisir sa niche e-commerce.

Le choix de la niche est une des premières décisions du futur e-commerçant, et sans aucun doute l’une des plus importantes !

Vous avez peur que vous produits n’intéressent personne ? De faire totalement fausse route ?

C’est totalement normal ! Nous allons aujourd’hui voir les paramètres à prendre en compte pour choisir sa niche.

Les 6 conseils pour choisir sa niche e-commerce
Choisir sa niche e-commerce

1- Ne pas tomber amoureux de vos produits

En effet n’oubliez pas pourquoi vous avez commencé votre activité. Le but ici est de vendre quelque chose et d’en tirer de l’argent. Être amoureux/passionné de vos propres produits ne vous donnera pas un regard objectif sur votre business. Vous allez surévaluer vos produits car ils vaudront bien plus à vos yeux qu’à ceux de vos clients, ce qui mènera à l’échec assuré. De plus vous vivrez l’échec directement pour vous, il vous sera très dur de rester objectif sur votre activité.

Vous l’aurez compris, je déconseille fortement de commencer à vendre des produits que l’on aime tout particulièrement.

2- Choisir un marché de passionnés

Comme le dit le vieil adage « Quand on aime on ne compte pas. » Et c’est à ce moment précis que la magie du e-commerce opère. En effet, il y a tout intérêt à vendre ses produits à des passionnés. Ils sont moins regardant sur les prix donc si vous proposez quelque chose de nouveau, d’original ou quoi que ce soit en rapport avec leur passion il achèteront.

De plus le passionné est beaucoup plus investi dans le processus d’achat, il s’intéresse au produit, reste sur votre boutique … Le genre de comportement que nous n’avons généralement pas quand on achète une éponge à vaisselle par exemple. Pour cela l’expérience client (UX pour User Experience) devra être soignée car le passionné y est sensible. Vous devez recréer dans votre boutique les raisons pour lesquelles le passionné est passionné !

3- Choisir un marché de niche très ciblé

En plus du marché de passionné, vous devez vous enfermer dans un sous marché de la passion en question. La raison à cela ?

En faisant du très très ciblé vous limitez ainsi le nombre de très gros acteurs sur le marché ce qui vous laisse plus libre. Il y a donc moins de concurrence, grâce à quoi vous pouvez adopter une politique de prix plus haute et ainsi maximiser vos marges.

De plus pour en revenir au point précédent, choisir le sous marché d’une passion vous assure d’avoir des personnes très réceptives à ce que vous allez avancer. Si vous savez leur parler avec les bons mots, ils voudront au moins tester vos produits… A vous d’être convainquant !

4- Pas de produits saisonniers

Je déconseille de commencer le e-commerce par des marchés saisonniers car je ne trouve pas qu’il s’agisse des plus formateurs. Vendez par exemple des gants de ski et vous aurez des ventes entre mi-novembre et début avril. Soit pendant 4mois et demi. Ce qui vous laisse 7mois et demi sans pouvoir avancer dans le développement de votre business.

Je ne dis pas qu’il ne faut jamais vendre de produits saisonniers. Cependant pour commencer il me semble plus intéressant de pouvoir gérer une activité tout au long de l’année. Cela vous donnera à mon sens toutes les bases nécessaires à la gestion d’une activité.

De plus il est bien plus excitant de voir ses stratégies porter leurs fruits, ses revenus augmenter et son entreprise grandir et grossir tout au long de l’année.

Plus votre produits sera intemporel mieux ce sera pour vous.

5- Installer un récurrent

Un des points qui fera que votre activité devienne pérenne est la récurrence des revenus. En effet si vous vendez un produit ou un service à une même personne qui vous paye une somme fixe par mois, vous connaissez déjà une partie de vos revenus mensuels avant même d’avoir commencé le mois.

Cela peut vous permettre d’ajuster plus facilement vos commandes et de mieux gérer votre stock si vous avez une boutique e-commerce classique.

Donc quoi que vous vendez, produit ou service, mettez en place un service d’abonnement. C’est facile à mettre en place et ça vous fera gagner un revenu récurrent. De plus cela limitera votre budget publicitaire car il suffit qu’un client vienne une fois sur votre site et achète un de vos abonnements, pour que vous perceviez une somme tous les mois automatiquement. Malin non ? dites au revoir au revenus en dents de scie .

6- Allez chercher de l’inspiration.

Si rien ne vous vient à l’idée, commencez par regarder autour de vous. Qui y a t’il qui pourrait se vendre en ligne et qui pourrait répondre aux critères précédents ? Essayez de répondre à un problème que vous avez et qui n’est pas encore résolu.

Certains vous conseillerons d’aller regarder les rubriques « Best-Sellers » des marketplaces. Il est en effet possible d’aller y jeter un coup d’œil mais il ne faut pas se lancer sur un produit en best-sellers. Pourquoi ? S’il est en best-sellers c’est qu’il est déjà trop tard pour vous ! Le tout est de sentir la tendance avant les autres pour pouvoir s’y positionner et être prêt à attaquer quand celle-ci arrivera.

Pour cela il existe des sites de chasseurs de tendances tel que TrendHunter par exemple. Il référence des idées novatrices dans bon nombre de domaines et peut vous permettre de sentir la vague venir avant tout le monde. Toujours dans le but de vous positionner sur un produit avant que le monde entier s’abatte dessus.

Vous pouvez ensuite vérifier vos intuitions avec Google Trends par exemple.

Vous l’aurez compris, le choix d’une niche dans le e-commerce peut être un moment difficile. Cependant, si vous suivez les 6 conseils énumérés plus hauts vous pourrez trouver une niche accessible et rentable pour votre boutique e-commerce.

 

Comment choisir le bon fournisseur en e-commerce ?

De nombreuses questions gravitent autour du choix de son fournisseur :
– Les produits sont-ils de qualité ?
– Les délais de livraison sont-ils corrects ?
– Le packaging correspond-il à ma marque ?

fournisseur e-commerce
Fournisseur e-commerce

Le e-commerce  a le vent en poupe, il séduit de plus en plus , chacun veut sa part du gâteau .

Il est certain qu’aujourd’hui se lancer dans le commerce en ligne est à la portée de tout le monde, pas d’investissement de départ , des formalités réduites et bien d’autres avantages  …….

Pour se distinguer et être sûr de dénicher des produits qui apportent de la valeur et remportent la satisfaction de  vos clients, mieux vaut choisir minutieusement vos partenaires. A commencer par trouver The fournisseur.

Nous allons voir dans cet article comment choisir un fournisseur fiable et vendant des produits de qualité. Car dans le e-commerce l’aspect fournisseur est très important, les prix pratiqués par celui-ci déterminent vos prix de vente et donc votre marge. La qualité des produits de vos fournisseurs illustre votre image de marque, il ne faut donc pas négliger cet aspect car c’est un élément essentiel !

C’est encore plus vrai en dropshipping puisque vous vendez des produits que vous ne voyez ni ne touchez à aucun moment, il faut donc avoir pleinement confiance en son fournisseur.

Il est impératif d’avoir des fournisseurs fiables qui véhiculeront tout au long du parcours vos valeurs auprès de vos client. Votre réussite en dépend.

Pour vous fournir vous avez grossièrement deux choix :

Choisir un fournisseur chinois :

Les fournisseurs chinois pullulent sur internet et sur les marketplaces. Ils permettent d’avoir accès à un nombre incroyable de produits, à des prix défiants toute concurrence. AliExpress y est d’ailleurs entièrement dédié.
Mais alors, où est le problème ?
Le problème est que ces fournisseurs chinois ne respectent pas forcément les normes européennes, ont des délais de livraison vers la France et l’Europe en général bien supérieurs à trois semaines. (on est loin de la livraison Amazon Prime) De plus sur les colis figurent souvent des écritures en chinois. De quoi trahir votre belle image de marque.

Choisir un fournisseur européen :

Pour faire simple les avantages de l’un sont les inconvénients de l’autre et vice-versa. Les fournisseurs européens vous offrent un service correct, la possibilité de les joindre en cas de problème, un packaging correct et surtout des délais de livraison beaucoup plus court (une semaine au maximum).
L’inconvénient est que le choix de produits est généralement plus limité et que les prix sont plus élevés. Calculez bien vos marges avant de vous lancer car vendre à perte serait vraiment dommage !

La meilleure façon de trouver un fournisseur :

Si vous vous contentez de taper dans la barre de recherche le nom de votre produit suivi du mot dropshipping, vous tomberez sur les sites que tous vos concurrents ont déjà écumés. Si vous passez par ce même fournisseur, vous vendrez alors les mêmes produits que vos concurrents. La différenciation aux yeux des clients sera faible voire nulle. De plus si vous choisissez le fournisseur phare, vous ne représenterez rien de plus qu’une ligne dans son logiciel CRM. La collaboration commerciale risque donc d’en pâtir.

Taper simplement le nom de votre produit de niche et scrollez les résultats sur Google, l’idée est de trouver un petit fournisseur très spécifique dans votre domaine. Une fois que vous l’avez trouvé, décrochez votre téléphone et demandez lui s’il pratique le dropshipping. Certains sont plus réceptifs que d’autres mais les petits fournisseurs ont la vertu d’au moins vous écouter. A vous de leur faire comprendre que si vous vendez ils gagnent de l’argent en même temps et que si vous ne vendez pas ils ne perdent rien ! C’est sûrement le début d’une belle relation commerciale !

La chose à faire impérativement avant de choisir son fournisseur !

Commandez un produit pour vous sans le faire savoir à votre fournisseur ! En vous mettant à la place du client vous pourrez juger de tous les paramètres relatifs à votre produits (le produit en lui-même, le colis, le délai de livraison, le packaging…)
Si la commande vous satisfait n’hésitez pas à faire vos propres photos de vos produits pour alimenter vos fiches produit. Cela constitue un bel élément de différenciation vis-à-vis des autres e-commerçants se satisfaisant des photos du catalogue fournisseur.
Si la commande ne vous satisfait pas, faîtes remonter l’information au fournisseur et choisissez-en un autre. Ce paramètre est trop important pour se permettre de faire de l’approximatif !

Choisir son fournisseur sur une Marketplace :

Voici une liste des éléments à prendre en compte lorsque l’on choisi son fournisseur sur une Marketplace :

  • Les délais de livraison : comme dit plus haut il s’agit d’un élément important et qui permet de différencier les fournisseurs entre eux.
  • Le nombre de produits en stock : C’est un indicateur assez fiable de la qualité de votre fournisseur. Un grossiste avec 5 articles en stock c’est louche n’est-ce pas ?
  • L’évaluation du produit : Regardez attentivement la note du produit et le nombre de personnes ayant noté le produit. Prenez aussi le temps de lire les commentaires. Vous verrez ainsi si d’autres personnes ont fait l’erreur à votre place ou non. Cela vous rassure sur votre fournisseur, bien que les avis puissent être partiellement faux.
  • L’ancienneté du fournisseur : Privilégiez un fournisseur en place depuis au minimum 6mois.
  • L’évaluation fournisseur : Miser sur un 95% de satisfaction au minimum.
  • La quantité minimum : Sur certaines Marketplaces des fournisseurs imposent des minimums d’achat en guise de sérieux. Ceux proposant les minimums d’achat les plus hauts sont souvent les plus fiables.

 

En somme, nous avons vu tous les points relatifs au choix de son fournisseur. Il faut donc prêter attention à bon nombre de détail afin d’avoir des produits de qualité, bien présentés et dans des délais qui se rapprochent le plus de ceux de la concurrence .

Comment se lancer dans le e-commerce sans se ruiner ?

 Vous êtes entrepreneur sur le point de vous lancer ? A la recherche d’une nouvelle activité en ligne  ?

Cet article est fait pour vous !

Dropshipping
Dropshipping

Nous avons les solutions qui vous permettrons de vous lancer , à vrai dire il  existe des méthodes efficaces et ….

mais attendez, de quoi je parle exactement ?

Le Dropshipping

Je vous parle de vendre avant même d’avoir acheter ! Oui mais comment ?

Le principe est simple , vous vendez des produits dont vous n’êtes pas encore propriétaire, ce n’est qu’une fois que le client achète un produit sur votre site e-commerce que vous commandez à votre tour ce même  produit chez votre fournisseur qui se chargera de l’expédier depuis ses entrepôts directement chez votre client initial.

  Votre fournisseur s’occupe donc du stock des produits et de l’envoi directement chez votre client !

Cette solution révolutionnaire est sans aucun doute la manière la plus simple pour se lancer dans le commerce en ligne, vous l’aurez compris : pas de stock à gérer , aucune logistique à mettre en place et  votre  produit est vendu , livré sans même que vous ne l’ayez vu ou touché ! Il n’y pas de stock donc pas d’argent immobilisé dans un hangar, pas de risque d’invendus , pas d’achats en gros ou semi gros  ce qui peut représenter un gouffre financier en cas de FLOP !

Vous n’êtes pas sans savoir que dans  commerce classique , vos fournisseurs vous imposeront des quantités, des délais de paiement etc…. Toute une logistique qui vient vous compliquer la vie et surtout mobiliser des sommes d’argent que vous pourrez allouer à d’autres postes plus importants de votre activité , par exemple votre marketing, communication , publicité  …

processus e-commerce classique
Un business  en ligne  vous évite d’avoir de boutique physique, un simple ordinateur et une connexion internet suffisent à faire vos premières ventes, où que vous soyez dans le monde ! Cerise sur le gâteau tous le processus de vente est très largement automatisable ce qui implique que vous vendez à n’importe quel moment de la journée (oui oui même en dormant) et le tout en vous occupant de votre boutique quelques dizaines de minutes par jour seulement.

Mais  comment ça marche  tout ça ? Je sais vous être pressé de découvrir cette méthode , et je vous comprends !!!

C’est simple il ya 3 intervenants : Vous , votre client et votre fournisseur , contrairement au commerce classique.
La très grande majorité des e-commerçant vendant en dropshipping utilisent  le même mode opératoire : une boutique en ligne qui peut parfois s’avérer très coûteuse, vendre des produits venant des Marketplaces les plus connues, et se faire connaître auprès de ses clients par de la publicité majoritairement sur un seul réseau social.

En soit tout cela paraît simple, et ça l’est. Mais il existe un bon nombre d’alternatives pour chacun de ses critères.

  •  Le site n’est pas nécessairement très coûteux, il est possible de le créer sur de nombreuses autres plateformes (Voir aussi « Quelle solution utiliser ? »).
  •  Pour ce qui est du choix du fournisseur certains préfèrent se tourner vers d’autres sites que les principales places de marché (qui rassemblent des fournisseurs chinois) afin de trouver des produits différents ou encore de réduire ses délais de livraison en passant par des fournisseurs européens par exemple (Voir aussi « Comment choisir son fournisseur ? »).
  • Enfin pour trouver vos clients il existe plusieurs solutions : la publicité, certes mais sur quel réseau social ? Chacun comporte ses avantages et ses inconvénients et le choix du réseau dépend beaucoup de vos produits.   (Voir aussi  « Comment trouver ses premiers clients ? »)
    Pour résumer , cette solution constitue une opportunité de faire ses premiers pas dans le monde du e-commerce avec un investissement de départ extrêmement limités . Ce système permet de se concentrer uniquement sur son cœur de métier à savoir la vente sans avoir à se préoccuper de toutes les activités annexes telles que la production et la logistique.

Pas de recette secrète ni de formule magique !

Cette nouvelle manière de vendre nous vient tout droit des Etats-Unis et est appelée le dropshipping. Elle fonctionne parfaitement si elle est appliqué avec une méthodologie bien précise. En effet plusieurs pièges  peuvent se glisser tout au long de votre parcours et peuvent ralentir votre croissance et il ne faut surtout pas les négliger, mais pas de panique, vous pouvez  les éviter avec de la préparation ! (Voir aussi  « Les pièges à éviter en dropshipping »)

Les chiffres parlent d’eux mêmes, le chiffre d’affaires du e-commerce français en 2017 est de 81,7 milliards d’euros (+14,3% par rapport à 2016) selon la Fevad, il y a donc forcément une place pour vous, le tout est de passer à l’action !

Avantages du dropshipping :

  • Pas de stock de marchandises
  • Pas de local de stockage
  • Pas de local de vente (boutique physique)
  • Pas de livraisons à gérer
  • Pas de frais de fournitures (enveloppes, colis, timbres…)
  • Un immense catalogue produits très varié
  • Seuls besoins ? un ordinateur et une connexion internet
  • La liberté géographique, je peux travailler de n’importe où dans le monde quand j’ai mon ordinateur et ma connexion internet.
  • Lien vers l’article « Quelle solution utiliser ? »Lien vers l’article « Comment choisir son fournisseur ? »Lien vers l’article « Comment choisir son fournisseur ? »Lien vers l’article « Les pièges à éviter en dropshipping »

Mais attention, vendre en dropshipping est un métier, un vrai ! il y a des règles, un process à respecter et un travail de recherche en amont.  Il ne s’agit pas de créer une boutique clone qui ressemble à toutes les autres, mettre vos produits en ligne et attendre. Il faut être motivé et surtout avoir les bonnes techniques et stratégies pour réussir.

Il faut connaitre les méthodes pour détecter les produits à fort potentiel, choisir ses fournisseurs, mettre en place des techniques et des stratégies de communication et la bonne plateforme pour vendre .

Shopify, Prestashop ou WooCommerce : Quel CMS choisir ?

 

Vous vous apprêtez à  vous lancer dans la création de votre site web e-commerce mais vous ne savez pas quelle solution choisir ?

Vous ne comprenez pas réellement ce qui différencie les solutions entre elles ?

Vous n’avez pas envie de dépenser une fortune dans votre boutique ?

Le choix de la plateforme de création de site que vous allez adopter est un choix très important qui peut avoir des conséquences sur le long terme  il n’est donc pas judicieux de le relayer  au second plan .

Dans cet article vous trouverez des éléments de réponses qui vous aideront sans doute à prendre une décision réfléchie quant à la solution la plus adaptée en fonction de vos connaissances , des délais dont vous disposez pour la réalisation, des fonctionnalités souhaitées et de votre budget .

Si vous êtes débutant , inutile de vous risquez sur le chemin de code HTML ou autre langages de nos jours les CMS offrent une alternative extra-ordinaire pour les novices et les débutants .

Les CMS  se sont des système de gestion de contenus  qui se basent sur un principe simple :

What you see is what you get

autrement dit ce que vous voyez est ce que vous obtenez !

Les CMS ont révolutionné le domaine de la création de site web , il vous est possible de créer votre site e-commerce simplement en utilisant le tableau de bord de back -office .

Durant cet article nous allons comparer les trois solutions ( CMS ) dédiées à la création de e-commerce à savoir :  Shopify, WooCommerce et Prestashop.

Nous nous adressons ici au débutants avec un budget limité  c’est pourquoi nous ne parlerons pas du CMS  Magento, beaucoup plus lourd et complexe, qui correspond à des besoins de moyennes et grandes entreprises.

Quelle solution pour lancer sa boutique e-commerce ?

Il faut d’abord différencier la nature de nos trois compétiteurs : Prestashop est un logiciel CMS e-commerce open-source( libre de droit ) qui est donc gratuit. WooCommerce est l’extension e-commerce du fameux CMS open-source WordPress qui est aussi gratuit. Et enfin Shopify qui est un CMS hébergé  logiciel propriétaire accessible par abonnement et prélevant des commissions sur vente.

Rappelons-le,  si vous voulez lancer votre site e-commerce sans dépenser plus de 5 000€ chez un prestataire et avoir tout de même un rendu professionnel.

Nos trois compétiteurs sont des solutions approuvées et largement utilisées, cependant ne vous laissez pas guider par les publicités, chaque plateforme correspond a un certain type de projet.

 

Parts de marché Sites web actuels
WooCommerce 27,95% 866 000
Shopify 9,06% 281 000
Prestashop 3,33% 103 000

Source: https://www.datanyze.com/market-share/e-commerce-platforms

Prestashop :

Il s’agit d’une solution gratuite, très complète et poussée qui vous permet de donner vie à votre site e-commerce. Il faut néanmoins prévoir le coût d’hébergement de votre site, le coût de maintenance et payer pour les plugins (=extensions appelées modules sur Prestashop) que vous rajoutez à votre site .

Chaque extension vous permet d’apporter une fonctionnalité spécifique à votre site , certaines sont gratuites d’autres sont payantes leurs prix  peut atteindre plus de 300 euros.

Idem pour les thèmes, ils en existent des  modèles gratuits mais pour un rendu professionnel et une liberté de modification il est souvent nécessaire de mettre la main à la poche .

Ce qui va constituer des coûts de départ à prendre en compte dans votre plan initial pour le lancement de votre e-commerce.

Il faut aussi noter que la prise en main est relativement simple pour les débutants en revanche  la mise en fonctionnement totale de votre site peut prendre du temps car la personnalisation poussée requiert des compétences techniques. 

Enfin le service d’assistance technique personnalisé n’est pas optimal puisqu’il coûte 399€ pour 6h, de quoi en refroidir plus d’un.

En ce qui concerne le support , ils existent des forums et une communauté francophone assez importante .

Le petit plus appreciable de Prestashop est que le back-office est paramétrable il est donc disponible en français pour ceux parmi-vous que l’anglais rebute .

En bref, Prestashop est un outil adapté pour construire une boutique en ligne, si le côté technique ne vous fait pas peur. Ce CMS est parfaitement capable de remplir son rôle et de vous donner satisfaction. Une fois les frais de départs payés le site ne vous coûtera plus grand chose, il existe une multitude de fonctionnalités, cependant il arrive que le logiciel bug.

 

WooCommerce :

Extension de WordPress, WooCommerce ravira ceux qui utilisent déjà la plateforme de blogging. Bien plus simple d’utilisation que Prestashop, très complet en natif ses fonctionnalités peuvent largement s’étendre grâce aux extensions (appelées addons chez WooCommerce). Cependant les mêmes remarques que Prestashop peuvent s’appliquer à WooCommerce.

L’extension WooCommerce est gratuite cependant, la création de votre site peut vous prendre du temps, la personnalisation poussée nécessite des compétences techniques et les coûts inhérents à l’hébergement, la maintenance et les extensions peuvent s’avérer élevés.

La communauté WordPress est très active et vous aide sans problème via des forums et blogs.

Pour les personnes possédant déjà un blog sur WordPress, WooCommerce peut être une solution envisageable afin de démarrer une activité e-commerce. Le fonctionnement est identique et très complet ce qui réduira largement le temps de prise en main et vous permettra d’être vite opérationnel.

la Force de WordPress est sa communauté francophone et sa variété de plugins avec une version de base gratuite .

 

Shopify :

A l’inverse de ses deux concurrents cités au-dessus, Shopify est un logiciel propriétaire ce qui implique que vous n’avez pas de coûts d’hébergement et de maintenance à supporter. Cela implique aussi qu’il n’est pas gratuit et que vous devez payer un forfait mensuel de 29$, 79$ ou 299$ en fonction du pack choisi, ainsi qu’une commission sur vente comprise entre 0,5% et 2% toujours en fonction du pack choisi.

La prise en main de Shopify est très très facile et le service d’assistance technique est disponible par mail, chat et téléphone 24h/24 tous les jours de la semaine. L’app store compte plus de 500 applications dont beaucoup sont gratuites.

Une centaine de thèmes gratuits et de très bonne qualité pour votre site sont disponibles ainsi qu’une centaine d’autres payants (de quoi trouver chaussure à son pied).

Shopify est très axé e-commerce, une activité de blogging jumelées à du e-commerce feront meilleur ménage chez WooCommerce.

En bilan, Shopify est, est  une solution payante, mais qui vous permet de vous lancer rapidement et sereinement sur le marché. Très facile à utiliser, des supports d’aides au top et une qualité remarquable sont les points forts de cette solution selon moi idéale pour débuter dans le e-commerce. Attention toute fois à bien faire vos calculs de marge et à prendre en compte les commissions dans la fixation de vos prix de vente. 

Il ne faut pas non plus oublier que votre site sur Shopify ne vous appartient pas, si vous cessez de payer, vous le perdez. C’est pourquoi selon moi Shopify est une bonne solution court-moyen terme, ensuite pour pérenniser votre activité l’utilisation d’un autre CMS peut être intéressante.

 

En clair

Si vous avez des connaissances techniques, orientez-vous sur WooCommerce ou Prestashop. Je reconnais pour ma part une préférence pour WooCommerce dû à l’optimisation de ce CMS et à l’écosystème WordPress que je trouve particulièrement efficace.

Si vous avez envie d’être opérationnel très rapidement et sans aucune connaissance technique, alors Shopify est fait pour vous ! Ne perdez juste pas de vue les coûts que cela implique.