Exercer en tant freelance par où commencer ?

Exercer en tant freelance par ou commencer ?
Exercer en tant freelance par ou commencer ?

Enfin ! Vous avez pris votre décision : vous passez de salarié à freelance. C’est le moment de vous centrer sur le plus important : le démarrage de votre carrière de freelance. Des questions viennent alors à l’esprit : Comment s’y prendre ? Comment ça marche ? Étant le seul décidant de votre avenir professionnel, il est important de commencer sur de bonnes bases afin de ne pas être compté parmi ces freelances qui ont baissé les bras à peine commencés. Vous vous demandez pour exercer en tant que freelance où commencer, nous vous disons tout.

Le freelancing : explication !

Le freelancing est un voyage captivant qui renferme plusieurs avantages notamment la possibilité de grossir ses revenus, d’être propriétaire de son temps, de travailler au lieu voulu… Peu importe vos ambitions, vous devez éviter de foncer à l’aveuglette. Vous devez tout d’abord étudier le marché. Si par exemple vous envisagez une carrière en tant que traducteur freelance, prenez la peine de faire une étude du marché de la traduction.

Pour une bonne étude du marché réussie, élaborez un brief marketing précis. Ceci vous permettra d’avoir une vision claire des attentes de la clientèle. En choisissant le travail autonome, sachez qu’il s’agit de vos rêves, mais ils dépendent surtout de vos clients. De ce fait, pour exercer en tant que freelance et savoir où commencer vous devez avoir une bonne stratégie communicationnelle.

Les pièges à éviter

Une autre sottise à éviter c’est de vouloir vous enrichir en un clin d’œil. Vous devez être réaliste dans votre tarification. Évitez des prix trop élevés. Les débutants ont tendance à croire que la gratuité de leur service permettra d’avoir de la clientèle. Erreur ! Vous serez en train de rabaisser votre travail. Penchez plutôt pour une grille tarifaire réfléchie. N’hésitez pas à augmenter vos tarifs si le travail est complexe.

Une autre erreur de freelance c’est l’isolation. Avant de commencer, songez à vous constituer un réseau professionnel. Grâce à votre réseau, vous aurez une base de données de contacts à utiliser. Votre réseau ne doit pas forcément compter de potentiels clients. Mais des connaissances susceptibles de se transformer en référence et vanter vos services auprès de leurs réseaux.

Les procédures administratives

Avant d’exercer en tant que freelance et vous lancer à la chasse aux clients, assurez-vous que vous êtes capable de travailler comme freelance. Un piège courant c’est de se lancer sans considérer les formalités légales et administratives régissant votre métier.

Pour éviter de mauvaises surprises, déposez une demande d’immatriculation auprès du CFE (Centre de Formalités des Entreprises) de votre région. Le CFE se chargera d’inscrire votre compagnie auprès des services et administrations impliquées. Vous pourrez être amené à vous enregistrer auprès des Chambres de Commerce et d’Industrie, du Tribunal de Commerce, au Centre des Impôts ou à l’URSSAF. Tout dépendra de votre activité.

Pour aller plus loin dans le choix du statut juridique cliquez ici

Le contrat de freelance

Un freelance est quelqu’un qui bosse à son propre compte. Vous aurez généralement des contrats de courte durée avec vos clients. Cependant, il serait judicieux de faire une négociation d’un contrat de travail. Cela vous sera utile dans la gestion de votre facture freelance.

Dans le domaine du freelance, le contrat n’est pas toujours écrit. Il peut être oral. Tout repose sur les liens de coopération existants, la familiarité avec votre client ou de votre contexte professionnel.

La Gestion du temps

Comme indiqué plus haut , l’un des pièges qui attend les freelancer est l’isolement . Vous aurez tendance à procrastiner ,surtout si votre activité à du mal à démarrer .

Nous vous conseillons d’être rigoureux dans la gestion de votre temps et des tâches à accomplir .

de l’autre coté, ne soyez pas tenter de prendre plusieurs projets à la fois au risque de vous retrouver débordés et ne pas assurer vos délais.

N’oubliez pas que votre réputation joue un grand rôle dans votre réussite , un client livré en retard , ne sera pas un client fidèle .

Dans les deux cas nous vous conseillons vivement de télécharger ce guide gratuit sur la gestion du temps qui vous donnera toutes les clés pour une organisation optimale de vos tâches et une bonne gestion de votre temps .

Je télécharge mon Guide Maintenant

Copywriting, comment écrire de publicités sans tomber dans la surenchère

Copywriting, comment écrire de publicités sans tomber dans la surenchère
Copywriting, comment écrire de publicités sans tomber dans la surenchère

Lorsque vous créez une page d’accueil, le but est de convertir vos visiteurs en clients ou abonnés. Pour atteindre votre objectif, vous devez accorder une attention particulière à votre publicité, car elle est la voie d’entrée vers votre site. Comment faire une publicité sans virer dans la surenchère ? Voici quelques astuces.

Astuce N° 1 : dressez un message à faire circuler dans vos publicités

Sur Internet, il y a une panoplie d’informations. L’internaute pour avoir un maximum de données doit réduire le temps passé sur une page web. Ainsi, ce dernier consacre 2 à 3 secondes à lire une publicité. Il est donc important de captiver son attention au premier abord.

Pour savoir comment écrire des publicités sans tomber dans la surenchère, votre message doit avoir les éléments suivants : le but de la pub (acheter un article), l’objectif (pousser à acheter le produit via tel site), un appel à l’action, la raison de l’action (promo jusqu’au…)…

Astuce N° 2 : établissez un message accrocheur et lisible

L’organisation de votre message publicitaire doit être en blocs. Chaque bloc doit avoir un rôle bien défini : l’accroche, l’exposition de quelques extraits du problème/les solutions, l’illustration, le montant et les informations sur la boîte ou le site… Le lecteur doit pouvoir le lire sans effort.

Astuce N° 3 : éveillez l’intérêt du visiteur

Une publicité a de l’impact lorsqu’elle parvient à étonner le lecteur et le faire rester un peu plus. Un slogan de publicitaire est donc sans importance s’il ne permet pas d’atteindre sa cible. Si vous voulez savoir comment écrire des publicités sans tomber dans la surenchère, vous devez donner au lecteur une raison supplémentaire de s’attarder sur votre pub. La première impression est importante, car elle permet au lecteur de répondre à ces questions : Dois-je me focaliser sur ce produit ? Le contenu de ce texte répondra-t-il à mes attentes ? Ne vais-je pas trouver mieux ailleurs ? Vous avez quelques secondes pour le convaincre de ne pas cliquer sur la prochaine pub. Vous devez le séduire. Le formatage du texte s’avère donc impératif. Vous devez parfaire le titre, les images et le formatage du texte. 

Astuce N° 4 : le positionnement la mémorisation, et la compréhension ne doivent pas manquer dans votre message

Pour être remarquée, votre publicité doit être bien positionnée. De plus, il doit être facile à retenir. Votre visiteur doit être capable de se rappeler votre message au cours de sa journée ou pendant qu’il navigue sur la toile. Le message doit être aussi de compréhension facile. Ainsi, votre lecteur pourra prendre une décision sans réfléchir

Astuce N° 5 : Amenez le lecteur à émettre un souhait

C’est fait ! Le lecteur vous a accordé quelques secondes de plus. Il prend connaissance du produit. Pour finaliser votre projet et savoir comment écrire des publicités sans tomber dans la surenchère, il revient à lui de prendre une décision. De ce fait, vous devez le pousser à l’action notamment un achat, un abonnement, un vote… , il faut l’amener dans la première étape de votre tunnel de vente .Vous pouvez aussi lui demander de placer l’article dans le panier d’achats, de s’inscrire à la newsletter ou de s’inscrire à une liste de vœux. Le temps verbal idéal c’est l’impératif. Toutefois, le lecteur ne doit pas se sentir obligé de le faire.

Pour aller plus loin dans l’art du Copywriting ou comment vendre sans tomber dans la surenchère , je vous conseille ce livre qui est considéré par les plus grands marketeurs comme la bible du Copywriting

3 mythes sur gagner de l’argent en ligne …

3 mythes sur gagner de l'argent en ligne ...

Mythe # 1. « Ne perdez pas votre temps, c’est une arnaque »

Beaucoup de sceptiques pensent que quiconque gagne de l’argent en ligne vole d’autres citoyens qui travaillent dur – que ce soit en vendant des cours inefficaces, des webinaires obsolètes ou des programmes de parrainage ressemblant à des systèmes pyramidaux.

Pour être juste, oui, il existe encore des escroqueries au travail à la maison, dont vous devriez être au courant. La plupart du temps, ces escroqueries font des promesses de faire une grosse somme d’argent garantie.

Si un programme vous dit que vous êtes assuré de gagner de l’argent, fuyez.

Cependant, si vous savez quoi éviter, vous pouvez vraiment trouver des moyens de gagner de l’argent en ligne qui pourraient potentiellement changer votre avenir financier.

Les personnes qui croient que tout est une arnaque oublient souvent les occasions légitimes de gagner de l’argent réel (comme celui-ci) en ligne.

Mythe n ° 2. « Tout le monde peut gagner de l’argent en ligne »

Après ce dont nous avons déjà parlé ci-dessus, vous devez faire attention à ne pas faire de faux pas.

Ce n’est pas parce que vous pouvez gagner de l’argent en ligne que tout le monde peut le faire.

Et ce n’est pas parce que des centaines de marketeurs affichent à longueur de journées leurs résultats sur YouTube que vous pouvez y arriver d’ailleurs c’est rarement le cas.

Ce que vous ne voyez pas c’est le travail acharné derrière ces résultats

Même si beaucoup de gens gagnent de l’argent en ligne, cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de travail à faire bien au contraire.

En réalité, tout le monde ne peut pas générer un revenu en ligne à temps plein. Pourquoi ? parce que certaines personnes ne sont pas disposées à travailler, même si elles sont guidées, pas à pas soit elles ne passent pas à l’action , soit elles abandonnent trop tôt .

Mythe n ° 3. “Ce n’est que pour les autres ”

Quand quelqu’un dit gagner un revenu à temps plein en travaillant à domicile, il est facile de se dire « tant mieux pour eux. Ils ont probablement toujours dû vivre la meilleure vie qui soit ».

C’est un état d’esprit dangereux. Pourquoi?

Parce que si vous pensez aux personnes qui réussissent d’une manière qui les met sur un piédestal, cela vous empêche de créer le même succès dans votre vie et dans votre entreprise.

Rappelez-vous que les entreprises en ligne ne sont que cela… des entreprises. Cela signifie qu’il y a du travail à faire, ce qui est excellent pour les débutants, car cela signifie également que tout le monde peut réussir sur son chemin.

La raison pour laquelle tant de gens créent des entreprises en ligne aujourd’hui, c’est parce qu’il y a des gens ordinaires qui créent des entreprises extrêmement prospères chaque jour.

Je parie que votre prochaine grande question brûlante est la suivante « Comment créer une entreprise prospère en ligne de la bonne manière ? »

Il peut être un peu intimidant de démarrer votre propre entreprise en ligne, surtout si vous n’avez jamais fait de centime en ligne. Vous devez suivre certaines étapes si vous souhaitez créer un succès massif, par exemple : Configurer des pages de capture, des tunnels de vente , des répondeurs automatiques et apprendre la copie des ventes, pour ne nommer que quelques éléments . Comment puis-je tout faire ?

Vous voyez ce que je veux dire, pour gagner de l’argent en ligne

Suivez un système de marketing en ligne éprouvé qui a tout ce dont vous avez besoin pour commencer. Consultez-le ici si vous ne l’avez pas déjà fait notre formation en ligne gratuite sur comment mettre en place un système de vente redoutable pour tous types de business.

C’est quoi un tunnel de vente ?

Avez-vous déjà entendu cette phrase ? 

  A quoi fait on allusion exactement ? c’est ce à quoi nous allons répondre dans cet article … Si vous avez un business en ligne ou même un business classique, il est nécessaire de mettre en place un tunnel de vente.

Tunnel de vente optimisé

C’est quoi exactement un tunnel de vente ?

Un tunnel de vente ou un funnel (en anglais) ou un entonnoir de vente ou de conversion, c’est le parcours destinés à vos prospects.

Si vous faites de la publicité payante ou vous avez mis en place des stratégies pour attirer du trafic sur votre site web ou sur une offre.

Il est nécessaire de baliser le chemin que doit parcourir votre prospect une fois qu’il a emprunté le chemin qui mène vers votre offre. (Clic sur une publicité Facebook, ou lecture d’un article de blog)

Un tunnel de vente peut se composer de plusieurs pages, les plus Basic se composent d’une page de capture, une page de contenu, une page de vente.

  Certains marketeurs américains mettent en place des tunnels de vente avant la vente et après la vente, ils peuvent contenir jusqu’à 20 pages avec plusieurs  upssell, downsell.

Jeff Walker un marketeur américain très connu, utilise les tunnels de vente remarquables avec un taux de conversion exceptionnel ils lui permettent de mettre en place ces fameux lancement Orchestrés

En clair, avant d’attirer du trafic sur votre offre, il faut impérativement mettre en place au préalable le parcours que doit emprunter le prospect qui l’amènera à acheter votre offre.

Si vous attirer un prospect notamment avec de la publicité payante sur Facebook, YouTube, blog mais que vous ne lui avez pas préparé  son parcours celui-ci risque de partir sans que vous n’ayez récolté la moindre information sur lui donc c’est de la perte sèche pour vous.

C’est comme si vous vous amusez à remplir une bouteille percée, vous n’aurez jamais le retour sur investissement escompté, vous aurez sans doute quelques vente par ci par là, mais vous vous privés de la plus grosse partie de vos revenus.

Les éléments d’un tunnel de vente :

Tunnel de vente Basic .

La première chose donc que doit contenir votre tunnel de vente ou de conversion c’est la création d’une page de capture appelée également : page d’atterrissage ou  lead page

La page de capture doit servir comme d’un aimant, (lead magnet) vous incitez le prospect à vous laisser ses coordonnées en échange d’un contenu de valeur, d’une offre d’une ressource gratuite.

A vous de trouver cette ressource qui est sera bien-entendu en relation avec votre offre et qui doit apporter autant de valeur à votre prospect qu’un produit payant .

n’oubliez pas c’est un avant gout de votre savoir faire

En échange de cette ressource gratuite, le prospect fera un premier pas vers vous et vous laissera ses coordonnées.

Il n’est donc plus un prospect froid puisqu’il a accepté de rentrer dans votre tunnel (votre parcours) .

l’étape suivante et de mettre en place les autres pages de votre tunnel qui amèneront votre prospect à vous découvrir, à connaître votre offre et lui faire acheter votre produit ou votre service.

La page de capture est une étape primordiale, elle doit donner envie à son lecteur de vous laisser ses coordonnées pour être contacté par la suite, c’est la base de la constitution de votre liste de contact.  

elon Jeff Walker « l’argent est dans la liste » sans liste, pas d’argent.

Les tunnel de vente ne sont pas destinés uniquement aux produits virtuels ils sont redoutables pour les produits physiques notamment si vous êtes dans le drop shipping on les appelle également des boutiques mono- produit.

Quel intérêt pour nous

Ça permet d’amener votre client sur une suite de pages concernant votre produit sans qu’il ne soit perturbé par d’autre offres qui risquent de lui faire changer d’avis et les taux de conversion sont très haut quand le tunnel est bien optimisé. C’est également un bon moyen de mettre en place un lancement de produit sur Instagram avec un influenceur.

Nous verrons dans un prochain article comment et avec quelles ressources vous allez pourvoir construire des tunnels de vente à fort taux de conversion et nous ferons un comparatif des différentes plateformes sur le marché.

Outil pour construire vos tunnel de vente

Le plus simple à manier et le meilleur rapport qualité prix est système.io , vous pouvez tester cet outils qui offre beaucoup de fonctionnalités et qui est français ici

Vous pouvez également suivre nos tutos détaillés pour créer des tunnel de vente sur systeme .io en suivant cette formation gratuitement

Trouver le bon fournisseur en dropshipping

Comment trouver le bon fournisseur en dropshipping ?

On le sait tous, quand on veut réussir dans le dropshipping, il est important d’avoir un bon fournisseur, un fournisseur de confiance. Et c’est exactement ce qui vous manque en ce moment.

Trouver un fournisseur de confiance dans le domaine du dropshipping n’est pas ce qu’il y a de plus facile. Pour y arriver, il existe des techniques importantes à mettre en place, ainsi que des pièges à éviter par tous les moyens.

Nous vous disons ce qu’il ne faut pas faire, mais aussi ce qu’il faut faire pour réussir à trouver un fournisseur dropshipping avec qui la collaboration sera bénéfique.

Un bon fournisseur en dropshipping  est d'abord une affaire de confiance
Un bon fournisseur est d’abord une affaire de confiance

Commençons par le piège… 

Il est préférable de le mettre en tout début, afin de ne pas courir le risque que vous l’oubliiez. En effet, le piège à éviter quand on recherche un fournisseur c’est de taper sur Google « fournisseur dropshipping » et contacter le premier fournisseur sur la liste qui sera mise à votre disposition. Faire ainsi n’est pas le problème en réalité.

Le problème c’est que comme vous beaucoup de personnes feront la même chose, tomberont sur les mêmes listes de fournisseurs, et commercialiseront les mêmes produits que vous.

Vous ferez donc face à une grande concurrence, car il faudra réussir à vendre ce que tous les autres vendent. C’est vrai qu’il est possible de s’en sortir ainsi, mais je pense honnêtement que vous méritez mieux, et que vous pouvez gagner plus. Que faire donc ?

Ce que vous devez faire…

Faire une recherche large

Vous allez toujours faire une recherche sur internet. C’est clair ! Mais vous allez devoir fouiller dans les différentes pages des moteurs de recherches, et pas seulement sur la première page. Les fournisseurs dropshipping qui arrivent en tête dans les résultats de recherche ne sont pas forcément les bons. Car la plupart des meilleurs fournisseurs dropshipping ne s’inquiètent pas trop de leur référencement, ce qui fait qu’ils n’apparaissent pas toujours sur la première page de recherche.

Ils ne sont d’ailleurs pas toujours emballés par l’idée de gagner en notoriété sur internet. C’est pourquoi souvent, il faut les convaincre et leur montrer le bien-fondé de votre démarche et ce qu’ils y gagnent.

Travaillez avec les petits commerçants

Il est conseillé de travailler avec de petits commerçants, de petites marques. Vous pourriez ainsi leur faire gagner en visibilité et gagner de l’argent à partir des marges que vous ferez sur leurs produits. Pour diversifier vos produits, il faudra entrer en contact avec plus d’un.

Travaillez avec les petits fournisseurs proches de vous
Travaillez avec les petits fournisseurs proches de vous

Le faire vous permettra de diversifier les produits que vous vendez, et d’attirer une clientèle variée. Vous pourrez ainsi élargir votre catalogue.

Les places de marchés

Il existe de nombreuses places de marches en lignes. Sur ces places de marches, vous pouvez rencontrer des commerçants qui vendent en ligne leurs propres produits. Quand vous remarquez un produit intéressant, contactez le marchand en question et proposez-lui de faire du dropshipping.

Trouver un bon fournisseur ne se fait pas en 1 jour. Il faut prendre le temps de chercher et ne surtout pas être pressé.

Pour ceux qui font du drop sur ALIEXPRESS , sachez que la plus part des vendeurs sont également grossistes , donc si vous avez déjà des relations commerciales avec certains d’entre eux , n’hésitez pas à leur proposer de devenir votre grossiste .

Learnybox, le couteau suisse du marketeur .

 

Si vous suivez nos articles , ou si vous vous interessez à la vente en ligne , l’infoprenariat …. , vous avez sans doute entendu parler de tunnel de ventes , de lead page , de page de capture , de formulaire de capture …. bref tout un tas de concepts qui vous servent à vendre vos produits ou services sur internet .

on ne le dira jamais assez , mais comme dit le dicton : l’argent est dans la liste .

Si vous êtes sur le point de vous lancer sur internet , il vous faut impérativement mettre un système de capture et de construction de vos listes de contacts .

 

il existe sur le marché actuellement plusieurs offres tout en un qui vous permettent de mettre en place tout l’eho système de vente automatiques à tout moment de la journée ou de la nuit .

parmi eux clic funnel qui est en anglais , pour ma part , je conseille vraiement la solution learny box qui n’a vraiement rien à envier à clic funnel .

c’est un système tout en un ce que j’appelle le couteau suisse , cette offre inclus , un auto-répondeur pour la creation de vos listes de contacts , des pages de captures , des pages de contenu , mise en place de webinair et même l’hebergement et la création de vos formation en ligne .

 

leur offre est très intuitive , et vous permets une prise en main rapide pour mettre en place vos page de capture et votre automatisation, cela permet de propulser votre activité et le tout sous pilote automatique .

une fois les paramétrages de bases sont effectués , il ne vous reste plus qu’à mettre à jour vos contenu et de rajouter du contenu pour vos prospect .

 

 

Comment cela fonctionne concretement :

 

Learny box , vous propose un accès total et gratuits à toute leur offre pendant 15 jours, vous aurez ainsi l’occasion de profiter de tous les outils disponibles sur la plateforme .

vous pourrez ainsi créer votre premier formulaire de capture que vous pourrez installer rapidement sur votre site internet .

créer votre page de capture  » Lead page  »  ainsi vous pourrez mettre en place une offre pour attirer vos clients eventuels , et surtout acceder au statistiques .

Vous pourrez également installer votre pixel facebook pour le traking .

 

Vous pouvez également mettre en place votre système de paiement sur votre page de vente avec paypal ou stripe

Pour aller plus loin :

Learnybox , vous permet egalement de créer très rapidement et hebergé vos formations en ligne , idéal pour ouvrir vos formation en e-learning pour toucher plus de monde  et l’offre de base vous permet de créer 3 offres de formations .

 

enfin ce système vous permet également de créer des webinair en automatique ou en live pour présenter vos offre commerciales et en un clic vous pouvez en informer l’ensemble des contact inscrits sur vos listes de contact .

comme indiqué plus haut cette solution n’a rien à envier aux solutions américaines et ce qui ne gâche rien, cette solution est à 100% française , puisque l’entreprise en question est basée en France .

 

si vous souhaitez tester cette solution pendant 30  jours gratuitement sans engagement , vous pouvez cliquer sur ce lien :

 

 

 

 

 

Comment définir son persona ?

Comment définir son persona ?

Comment définir son persona

Aujourd’hui nous allons passer en revue cette notion de PERSONA, ou AVATAR.

 

Le  persona est un image fictive ( issue du marketing) qui représente un ensemble de personnes qui partagent la même problématique par rapport à votre offre. Ils ont des habitudes de consommation, ce qui permet de mieux les segmenter et donc de les cibler.

Définir son persona permet d’avoir une vision claire de ses besoins et de ses attentes et pouvoir s’y adapter.

Votre contenu et votre ligne éditoriale devront être accès autour de votre persona. Et identifier sa place dans votre cycle d’achat « Tunnel de vente »

Il est important de prendre du recul et de faire le point, pour définir votre persona.

Un peu comme si vous étiez sur un site de rencontre et que vous définissez le profil idéal de votre moitié.

Ce travail se fait en recoupant toutes les informations que vous pourraient récolter sur votre client au travers d’études de marché, enquêtes, sondage, entretiens en face à face, les membres de votre entourage qui pourraient entrer dans votre profil de consommateur idéal.

Voici quelques questions que vous pouvez compléter en fonction de votre situation.

 

1-Comment l’identifier ?

  • Qui est votre persona : âge moyen, revenus…
  • Quel poste occupe-t-il ?
  • Quelles sont ses objectifs, ses problématiques, ses défis à relever ?
  • Est-ce que c’est lui qui prend les décisions ?
  • Est-il le consommateur final de mon produit ?
  • Quels sont ses modes d’informations préférés ?
  • Quelles attentes a-t-il vis à vis de votre produit ?
  • Comment peut-il vous contacter ?
  • Quelles sont ses habitudes de consommation vis-à-vis de votre produit ?
  • Quels sont les freins à l’achat les plus fréquemment entendus ?
  • Quelles sont ses passions ?
  • Quelles pourraient être ses frustrations ?

La question à laquelle vous devez attacher la plus haute importance c’est : quelles sont ses problématiques ou frustration (par rapport à votre offre) qui dit problème dit recherche de solutions ………

Exploiter les informations…….

 

Maintenant que vous avez récolté toutes ses données sur votre client idéal, il va falloir les exploiter pour mettre en avant les grandes tendances. Vous devrez notamment mettre en exergue les habitudes et les caractéristiques communes en croisant toutes les réponses que vous aurez obtenues.

Ce un travail certes fastidieux quand vous n’avez pas l’habitude mais nécessaire pour mettre le doigt sur l’adéquation entre votre produits et votre client idéel mais surtout vous avez une longueur d’avance sur votre client, maintenant que vous le connaissez-vous savez comment vous y prendre pour le séduire ……….

Donner vie à votre Persona

on y est presque  : votre persona  est presque vivant ! matérialisez -le en lui donnant un prénom, un nom, un âge, et attribuez-lui une photo ! et surtout adressez -vous à lui dans vos communications, vos offres et vos apports en contenu ?

Si votre persona, souffre de mal de dos, offrez-lui des conseils, des astuces pour atténuer son mal de dos, il vous connaitra et vous fera confiance et finira par acheter vos produits contre le mal de dos, mais le plus important encore il vous recommandera et tout ça gratuitement.

Un conseil, aimez vos clients et donnez avant de recevoir !!!!!!

 

Attention, Votre persona évolue !

Plus vous connaissez votre persona, plus les contenus rédigés seront précis, spécifiques… et lus ! Car votre objectif consiste bien à construire une relation de confiance avec lui pour pouvoir ensuite la convertir en prospects grâce aux appels à l’action que vous aurez configurés au préalable. Vos contenus gratuits (livres blancs, etc.) seront vos plus grand alliés. Votre persona évolue, ses attentes, ses besoins, notamment sa façon d’acheter, de consommer. Vous devez rester en éveil et anticiper ces changements en apportant de la valeur à votre offre !

Laissez votre persona vous donner sans feed-back, ne soyez pas dans le négatif, bien au contraire, exploitez vos faiblesses pour les améliorer.

Une dicton dit : travaillez vos forces, moi je vous dis travaillez vos faiblesses et transformez-les en forces, car ce sont vos faiblesses qui pousseront vos clients à aller voir votre concurrent.

 

SI vous ne devez retenir qu’une seule chose dans cet article …….

 

Définir son persona   est une des étapes fondamentales après votre offre pour mener à bien un business dans n’importe quel domaine. C’est le point de départ de toute génération de prospects. Vous pourrez ainsi mettre en place des actions concrètes et ciblées adaptées qui s’appuieront sur des données statistiques.

Si vous ne connaissez pas votre Avatar client ou Votre persona, vous aurez beaucoup de mal à faire décoller votre commerce, et à structurer votre offre, pour la simple et bonne raison est que vous ne savez pas quel est le profil de votre client Type et donc à qui vous vous adressez.

Plus vous avez d’informations sur votre client idéal, plus vous pourrez affiner votre offre et attirer des clients semblables à votre persona.

Si vous faites un mauvais ciblage votre site ne convertira pas ou alors ça sera vraiment dû à la chance du débutant (je n’y crois pas trop)

Il faut garder certains éléments à l’esprit le plus important d’entre eux :

 

Il faut investir dans la relation avec votre client, en temps et en argent……et croyez-moi, il vous le rendra …………….

Les pièges à éviter en dropshipping

Vous vous lancez en dropshipping ? Très bien alors prenez le temps de lire ceci avant. 

Le dropshipping est un concept génial qui peut faire gagner beaucoup d’argent mais il comporte forcément son lot d’inconvénients. 

Dans cet article nous allons donc voir les pièges à éviter afin de pouvoir se construire un business e-commerce prospère dans les meilleures conditions. 

Les pièges en dropshipping
Les pièges en dropshipping

Frais de douanes, (UE & hors-UE):

Tout d’abord il faut savoir que si vous travaillez avec un fournisseur européen vous n’aurez dans tous les cas aucun frais de douanes à payer. En plus du délai bien plus rapide que le fournisseur chinois, c’est une option qui mérite réflexion. 

Si vous travaillez avec un fournisseur hors Union Européenne, vous devrez vous acquitter de frais de douanes. Ces derniers sont applicables uniquement si la commande excède 150€ de valeur. Dans ce cas vous devrez payer un certain pourcentage de la valeur de ton produit, qui est définis dans des tableaux présents sur le site de la douane (mettre lien).

De manière générale, si vous passez au hasard par AliExpress, vos colis ne seront que très peu contrôlés car les fournisseurs inscrivent souvent sur les petits colis la mention « cadeau » ou un prix inférieur à la valeur réelle du colis. 

Cependant faîtes attention, la douane est une sacrée organisation et s’ils ont décidés de bloquer vos colis ils ne lâcheront pas de si tôt ! Essayez donc de faire le maximum pour que leur travail se passe le mieux possible, gardez bien vos factures, afin de pouvoir prouver l’achat des produits et l’acquittement de la TVA par exemple.

Contrefaçons :

Il existe plusieurs type de contrefaçon, la montre Rolex « authentique » à 20€, le faux MacBook au prix du vrai pour ne citer que ça. Donc de manière générale, ne vendez pas de marques, qu’elle soit vraie ou pas !

Les vraies marques et objets dérivés de films/séries/dessins animés/BD requièrent des droits de marque. C’est à dire acheter une licence d’exploitation attestant que vous avez le droit de vendre ces produits moyennant une rétribution sur chaque vente d’un produit de la marque en question. Ce qui est contraignant, car vous devez vous assurer d’avoir le droit de vendre une marque de produits, puis d’être sûr d’acheter la vraie marque en question. 

Les marques dites « blanches » (la plupart de celles que l’on trouve sur AliExpress) sont des marques non connues, simplement là pour nommer le produit ou augmenter sa valeur perçue. Ces produits peuvent être vendus librement. Pensez tout de même à demander à votre fournisseur s’il y a des droits de marque à payer ou non. Vous pouvez aussi vérifier sur internet si la marque en question a son propre site internet (si oui la marque est très certainement protégée).

Diversifier ses risques :

Sans doute l’un des pièges les plus important. Essayez tant que possible d’avoir plusieurs fournisseurs ! Plus vous en avez moins vous serez sensible à la pression d’un de vos fournisseurs.

En effet si vous n’avez qu’un fournisseur et qu’il décide d’augmenter ses prix, d’augmenter ses délais de livraison ou d’arrêter de fournir certains des produits que vendez, votre boutique est prête à couler.

Ne soyez pas dépendant, diversifiez vos fournisseurs le plus possible sur les produits que vous proposez. Vous pouvez même aller jusqu’à avoir plusieurs fournisseurs pour un produit (votre produit winner par exemple) Car si demain un fournisseur décide de changer les règles du jeu, vous pouvez cesser de travailler avec lui et continuer à vendre votre produit winner.

Le choix du statut

De manière générale en France, lorsque l’on démarre une activité entrepreneuriale et d’autant plus sur internet on pense tout de suite au statut de microentreprise dit autoentrepreneur. Il est vrai que ce statut comporte bon nombre d’avantages dans le cadre de la prestation de services mais ce n’est pas forcément le plus intéressant pour une activité de e-commerce.

Dans ce cas l’entreprise individuelle se prête bien mieux à l’activité. Je vous invite à lire l’article entièrement dédié à cette question. (Lien vers « Quelle statut choisir ? »)

Choix d’une niche trop générale :

Là aussi il s’agit d’un point fondamental, développé plus en profondeur dans l’article « Comment choisir sa niche ? ».

De manière générale, quand vous lancez votre boutique e-commerce, si vos produits sont déjà en best-sellers de marketplace c’est qu’il est trop tard.

Pour attirer des clients et que votre boutique fonctionne, ne vous égarez pas dans du généraliste. Des acteurs beaucoup plus gros le font sans doute mieux que vous. Proposez des produits très très spécifiques, extrêmement ciblés visant une niche très précise !

Cela ne peut être que bénéfique pour vous : ciblage plus facile, moins de concurrence, politique de prix plus haute car moins d’offre enfin que du bonheur quoi !  

De plus vos produits doivent entrer dans une niche de passionnés, l’achat est plus facile quand on est amoureux de ce que l’on achète.

Copier mot pour mot la concurrence :

Bien-sûr qu’observer la concurrence c’est normal, bien-sûr que s’inspirer de leur travail peut faire partie du jeu ! Mais copier mot pour mot les textes, les produits, les fiches produits…. ne fait pas partie du jeu !

Le pire c’est que vous vous sentirez productif et bien plus malin que le commun des mortels, alors que cela ne rend service à personne !

En plus ce n’est pas parce que tel niche ou produit marche chez un concurrent que cela fonctionnera pour vous. Vous ne voyez que la partie émergée du travail de votre concurrent.

Votre valeur ajoutée réside dans la différenciation justement, il faut se différencier des concurrents le plus possible. Et si le concurrent a de supers produits ce n’est pas la peine de reprendre exactement les mêmes !

 

 

Voilà les quelques pièges dont vous devez vous méfier en dropshipping pour éviter de couler votre boutique e-commerce ou d’avoir des ennuies avec la justice. Prendre en compte chacun des points vous permettra d’atteindre le succès plus rapidement.

 

 

Les 6 conseils pour choisir sa niche e-commerce.

Le choix de la niche est une des premières décisions du futur e-commerçant, et sans aucun doute l’une des plus importantes !

Vous avez peur que vous produits n’intéressent personne ? De faire totalement fausse route ?

C’est totalement normal ! Nous allons aujourd’hui voir les paramètres à prendre en compte pour choisir sa niche.

Les 6 conseils pour choisir sa niche e-commerce
Choisir sa niche e-commerce

1- Ne pas tomber amoureux de vos produits

En effet n’oubliez pas pourquoi vous avez commencé votre activité. Le but ici est de vendre quelque chose et d’en tirer de l’argent. Être amoureux/passionné de vos propres produits ne vous donnera pas un regard objectif sur votre business. Vous allez surévaluer vos produits car ils vaudront bien plus à vos yeux qu’à ceux de vos clients, ce qui mènera à l’échec assuré. De plus vous vivrez l’échec directement pour vous, il vous sera très dur de rester objectif sur votre activité.

Vous l’aurez compris, je déconseille fortement de commencer à vendre des produits que l’on aime tout particulièrement.

2- Choisir un marché de passionnés

Comme le dit le vieil adage « Quand on aime on ne compte pas. » Et c’est à ce moment précis que la magie du e-commerce opère. En effet, il y a tout intérêt à vendre ses produits à des passionnés. Ils sont moins regardant sur les prix donc si vous proposez quelque chose de nouveau, d’original ou quoi que ce soit en rapport avec leur passion il achèteront.

De plus le passionné est beaucoup plus investi dans le processus d’achat, il s’intéresse au produit, reste sur votre boutique … Le genre de comportement que nous n’avons généralement pas quand on achète une éponge à vaisselle par exemple. Pour cela l’expérience client (UX pour User Experience) devra être soignée car le passionné y est sensible. Vous devez recréer dans votre boutique les raisons pour lesquelles le passionné est passionné !

3- Choisir un marché de niche très ciblé

En plus du marché de passionné, vous devez vous enfermer dans un sous marché de la passion en question. La raison à cela ?

En faisant du très très ciblé vous limitez ainsi le nombre de très gros acteurs sur le marché ce qui vous laisse plus libre. Il y a donc moins de concurrence, grâce à quoi vous pouvez adopter une politique de prix plus haute et ainsi maximiser vos marges.

De plus pour en revenir au point précédent, choisir le sous marché d’une passion vous assure d’avoir des personnes très réceptives à ce que vous allez avancer. Si vous savez leur parler avec les bons mots, ils voudront au moins tester vos produits… A vous d’être convainquant !

4- Pas de produits saisonniers

Je déconseille de commencer le e-commerce par des marchés saisonniers car je ne trouve pas qu’il s’agisse des plus formateurs. Vendez par exemple des gants de ski et vous aurez des ventes entre mi-novembre et début avril. Soit pendant 4mois et demi. Ce qui vous laisse 7mois et demi sans pouvoir avancer dans le développement de votre business.

Je ne dis pas qu’il ne faut jamais vendre de produits saisonniers. Cependant pour commencer il me semble plus intéressant de pouvoir gérer une activité tout au long de l’année. Cela vous donnera à mon sens toutes les bases nécessaires à la gestion d’une activité.

De plus il est bien plus excitant de voir ses stratégies porter leurs fruits, ses revenus augmenter et son entreprise grandir et grossir tout au long de l’année.

Plus votre produits sera intemporel mieux ce sera pour vous.

5- Installer un récurrent

Un des points qui fera que votre activité devienne pérenne est la récurrence des revenus. En effet si vous vendez un produit ou un service à une même personne qui vous paye une somme fixe par mois, vous connaissez déjà une partie de vos revenus mensuels avant même d’avoir commencé le mois.

Cela peut vous permettre d’ajuster plus facilement vos commandes et de mieux gérer votre stock si vous avez une boutique e-commerce classique.

Donc quoi que vous vendez, produit ou service, mettez en place un service d’abonnement. C’est facile à mettre en place et ça vous fera gagner un revenu récurrent. De plus cela limitera votre budget publicitaire car il suffit qu’un client vienne une fois sur votre site et achète un de vos abonnements, pour que vous perceviez une somme tous les mois automatiquement. Malin non ? dites au revoir au revenus en dents de scie .

6- Allez chercher de l’inspiration.

Si rien ne vous vient à l’idée, commencez par regarder autour de vous. Qui y a t’il qui pourrait se vendre en ligne et qui pourrait répondre aux critères précédents ? Essayez de répondre à un problème que vous avez et qui n’est pas encore résolu.

Certains vous conseillerons d’aller regarder les rubriques « Best-Sellers » des marketplaces. Il est en effet possible d’aller y jeter un coup d’œil mais il ne faut pas se lancer sur un produit en best-sellers. Pourquoi ? S’il est en best-sellers c’est qu’il est déjà trop tard pour vous ! Le tout est de sentir la tendance avant les autres pour pouvoir s’y positionner et être prêt à attaquer quand celle-ci arrivera.

Pour cela il existe des sites de chasseurs de tendances tel que TrendHunter par exemple. Il référence des idées novatrices dans bon nombre de domaines et peut vous permettre de sentir la vague venir avant tout le monde. Toujours dans le but de vous positionner sur un produit avant que le monde entier s’abatte dessus.

Vous pouvez ensuite vérifier vos intuitions avec Google Trends par exemple.

Vous l’aurez compris, le choix d’une niche dans le e-commerce peut être un moment difficile. Cependant, si vous suivez les 6 conseils énumérés plus hauts vous pourrez trouver une niche accessible et rentable pour votre boutique e-commerce.

 

Comment choisir le bon fournisseur en e-commerce ?

De nombreuses questions gravitent autour du choix de son fournisseur :
– Les produits sont-ils de qualité ?
– Les délais de livraison sont-ils corrects ?
– Le packaging correspond-il à ma marque ?

fournisseur e-commerce
Fournisseur e-commerce

Le e-commerce  a le vent en poupe, il séduit de plus en plus , chacun veut sa part du gâteau .

Il est certain qu’aujourd’hui se lancer dans le commerce en ligne est à la portée de tout le monde, pas d’investissement de départ , des formalités réduites et bien d’autres avantages  …….

Pour se distinguer et être sûr de dénicher des produits qui apportent de la valeur et remportent la satisfaction de  vos clients, mieux vaut choisir minutieusement vos partenaires. A commencer par trouver The fournisseur.

Nous allons voir dans cet article comment choisir un fournisseur fiable et vendant des produits de qualité. Car dans le e-commerce l’aspect fournisseur est très important, les prix pratiqués par celui-ci déterminent vos prix de vente et donc votre marge. La qualité des produits de vos fournisseurs illustre votre image de marque, il ne faut donc pas négliger cet aspect car c’est un élément essentiel !

C’est encore plus vrai en dropshipping puisque vous vendez des produits que vous ne voyez ni ne touchez à aucun moment, il faut donc avoir pleinement confiance en son fournisseur.

Il est impératif d’avoir des fournisseurs fiables qui véhiculeront tout au long du parcours vos valeurs auprès de vos client. Votre réussite en dépend.

Pour vous fournir vous avez grossièrement deux choix :

Choisir un fournisseur chinois :

Les fournisseurs chinois pullulent sur internet et sur les marketplaces. Ils permettent d’avoir accès à un nombre incroyable de produits, à des prix défiants toute concurrence. AliExpress y est d’ailleurs entièrement dédié.
Mais alors, où est le problème ?
Le problème est que ces fournisseurs chinois ne respectent pas forcément les normes européennes, ont des délais de livraison vers la France et l’Europe en général bien supérieurs à trois semaines. (on est loin de la livraison Amazon Prime) De plus sur les colis figurent souvent des écritures en chinois. De quoi trahir votre belle image de marque.

Choisir un fournisseur européen :

Pour faire simple les avantages de l’un sont les inconvénients de l’autre et vice-versa. Les fournisseurs européens vous offrent un service correct, la possibilité de les joindre en cas de problème, un packaging correct et surtout des délais de livraison beaucoup plus court (une semaine au maximum).
L’inconvénient est que le choix de produits est généralement plus limité et que les prix sont plus élevés. Calculez bien vos marges avant de vous lancer car vendre à perte serait vraiment dommage !

La meilleure façon de trouver un fournisseur :

Si vous vous contentez de taper dans la barre de recherche le nom de votre produit suivi du mot dropshipping, vous tomberez sur les sites que tous vos concurrents ont déjà écumés. Si vous passez par ce même fournisseur, vous vendrez alors les mêmes produits que vos concurrents. La différenciation aux yeux des clients sera faible voire nulle. De plus si vous choisissez le fournisseur phare, vous ne représenterez rien de plus qu’une ligne dans son logiciel CRM. La collaboration commerciale risque donc d’en pâtir.

Taper simplement le nom de votre produit de niche et scrollez les résultats sur Google, l’idée est de trouver un petit fournisseur très spécifique dans votre domaine. Une fois que vous l’avez trouvé, décrochez votre téléphone et demandez lui s’il pratique le dropshipping. Certains sont plus réceptifs que d’autres mais les petits fournisseurs ont la vertu d’au moins vous écouter. A vous de leur faire comprendre que si vous vendez ils gagnent de l’argent en même temps et que si vous ne vendez pas ils ne perdent rien ! C’est sûrement le début d’une belle relation commerciale !

La chose à faire impérativement avant de choisir son fournisseur !

Commandez un produit pour vous sans le faire savoir à votre fournisseur ! En vous mettant à la place du client vous pourrez juger de tous les paramètres relatifs à votre produits (le produit en lui-même, le colis, le délai de livraison, le packaging…)
Si la commande vous satisfait n’hésitez pas à faire vos propres photos de vos produits pour alimenter vos fiches produit. Cela constitue un bel élément de différenciation vis-à-vis des autres e-commerçants se satisfaisant des photos du catalogue fournisseur.
Si la commande ne vous satisfait pas, faîtes remonter l’information au fournisseur et choisissez-en un autre. Ce paramètre est trop important pour se permettre de faire de l’approximatif !

Choisir son fournisseur sur une Marketplace :

Voici une liste des éléments à prendre en compte lorsque l’on choisi son fournisseur sur une Marketplace :

  • Les délais de livraison : comme dit plus haut il s’agit d’un élément important et qui permet de différencier les fournisseurs entre eux.
  • Le nombre de produits en stock : C’est un indicateur assez fiable de la qualité de votre fournisseur. Un grossiste avec 5 articles en stock c’est louche n’est-ce pas ?
  • L’évaluation du produit : Regardez attentivement la note du produit et le nombre de personnes ayant noté le produit. Prenez aussi le temps de lire les commentaires. Vous verrez ainsi si d’autres personnes ont fait l’erreur à votre place ou non. Cela vous rassure sur votre fournisseur, bien que les avis puissent être partiellement faux.
  • L’ancienneté du fournisseur : Privilégiez un fournisseur en place depuis au minimum 6mois.
  • L’évaluation fournisseur : Miser sur un 95% de satisfaction au minimum.
  • La quantité minimum : Sur certaines Marketplaces des fournisseurs imposent des minimums d’achat en guise de sérieux. Ceux proposant les minimums d’achat les plus hauts sont souvent les plus fiables.

 

En somme, nous avons vu tous les points relatifs au choix de son fournisseur. Il faut donc prêter attention à bon nombre de détail afin d’avoir des produits de qualité, bien présentés et dans des délais qui se rapprochent le plus de ceux de la concurrence .